L'histoire du château du Colombier


La façade sud-est

La façade nord-est

Chateau avec valeriane 06-04.jpg (48999 octets)

Tonnelle glyc fd chateau.jpg (127584 octets)

C'est à la famille de Salles que le Comte de Rodez donne au XIVème siècle l'autorisation de construire ce château sur le territoire de leur seigneurie. A partir de 1356, après la défaite de Poitiers et la capture du roi Jean, le Rouergue entre véritablement dans la guerre. Le traité de Brétigny, en 1360, cède le Rouergue à l'Angleterre. La présence anglaise n'est toutefois pas étouffante : les privilèges, coutumes...et impôts locaux sont préservés.
Le château en hiverEn revanche, la sécurité du pays est moindre : Des bandes composées d'anciens soldats sans solde pillent, rançonnent et dévastent la région jusuqu'à la fin du XIVème siècle, voire au début du XVème (la tour des Anglais, à Aubrac, est un témoignage des tentatives de sécurisation de l'époque).Les foritifcations dressées après 1370 ont donc pour objet de protéger leurs propriétaires de leurs attaques. C'est de cette époque que date la prolifération des repaires, habitations nobles et fortifiées.
Et c'est en 1437, Almaric de la Panouse épouse en premières noces Marguerite de Salles, héritière du Colombier, faisant ainsi entrer le château dans les possessions de sa famille. Il épouse en deuxièmes noces Bertrande des Ondes, fille du chevalier des Ondes et co-seigneur de Salles-la-Source.
En 1453, Jean, Comte d'Armagnac, remporte sur les causses de Mondalazac la bataille qui met fin à l'occupation anglaise du Rouergue. Jean de la Panouse transforma la défaite anglaise en déroute quand, descendant la vallée du château du Colombier, il prit à revers les envahisseurs sur le départ. Paul de la Panouse représente aujourd'hui la 30ème génération de la famille propriétaire du Colombier.
Le plan du châteauLa forme de l'édifice proche du carré, ses fenêtres de petites dimensions et munies de grilles, la présence de mâchicoulis, d'archères et de canonnières rappellent sa fonction défensive.
Des documents conservés aux archives de Montauban font état d'une reconstruction intervenue en 1343. La date de la construction initiale reste inconnue, même si certains vestiges romans, à l'intérieur du château, suggèrent qu'il y avait déjà là une construction vers l'an 1000.

Le contenu de cette page est publié avec l'aimable autorisation d'Annabelle de la Panouse, dont vous pouvez bien entendu aller visiter le site officiel sur le château du Colombier, son jardin d'Eden et ses troubadours.

accueil | recherche | plan du site | Aurelle | Verlac | Galinières | Vezins | Calmont d'Olt | la cascade des Vergnes | la route des Seigneurs du Rouergue |