Le tympan de Sainte-Foy de Conques : les détails

 

Voici quelques détails du tympan, grossis pour que vous puissiez les admirer de près.
Pour en voir plus, il faudra venir sur place ;-)

 

Découvrez :
square6.gif (287 octets) Sainte-Foy s'inclinant devant la main de Dieu
square6.gif (287 octets) Les petits personnages malicieux qui bordent la voûte
square6.gif (287 octets) Satan en majesté
square6.gif (287 octets) Le démon enfournant les damnés dans la gueule du Léviathan

 

accueil | recherche | plan du site | Conques | le tympan de Conques | les sculptures du tympan | les textes du tympan |

 

 

 

 

Sainte-Foy s'inclinant devant la main de Dieu

Sainte Foy se prosterne devant la main de Dieu. La spécialité de Sainte Foy était la libération des prisonniers. Le livre des miracles raconte "Le genre de prodiges le plus renommé entre tous, c'est la délivrance des prisonniers. En leur donnant la liberté, elle leur recommande d'emporter leurs lourdes entraves ou leurs chaînes et de se diriger vers Conques". C'est pourquoi vous voyez, sous les voûtes de l'église, derrière Sainte Foy, des fers pendus à une poutre. Il y en eut tellement que les moines les firent fondre pour fabriquer les magniqiues grilles forgées qui ceinturent l'autel, à l'intérieur de l'église.

 

Les malicieux bonshommes qui se cachent derrière la pierre

Ces petits personnages malicieux cachés dans le bandeau qui limite le tympan n'attirent pas toujours l'attention. Par leur espièglerie, ils font, c'est le moins que l'on puisse dire, contraste avec les horreurs de l'enfer qui sont promises aux pécheurs, et même aussi avec les douces félicités du paradis...

 

Satan...

Satan, en majesté au milieu de son monde souterrain. Il foule aux pieds le paresseux, qui est caressé par les flammes de l'enfer. Juste à sa droite, l'homme adultère, lié par le cou à une femme (absente de l'image). A la gauche de Satan, l'avare, pendu haut et court, avec sa bourse autour du cou et les jambes enserrées par un serpent...

 

Le démon enfourne les damnés dans la gueule du Léviathan

Le démon, qui regarde derrière lui les bienheureux entrant au Paradis (on ne les voit pas sur l'image, mais croyez-moi sur parole), enfourne les damnés dans la gueule du Léviathan qui marque l'entrée de l'enfer.Il finit à l'instant d'avaler les pieds du dernier entré...

 

accueil | recherche | plan du site | Conques | le tympan de Conques | les sculptures du tympan | les textes du tympan |