Les cloches de l'église de Verlac

Dans le clocher, il y a quatre cloches. Les trois grosses, qui sont Joséphine, Thérèse et Hélène, installées en bas, on été fondues pour cette église. La petite, au-dessus, provient de l'église d'Aurelle. Cliquez pour en savoir plus et pour les entendre séparément. Les enregistrements sont au format MP3, nécessitant WindowsMediaPlayer ou tout autre lecteur MP3. Si vous souhaitez les entendre toutes ensemble, voici deux fichiers au choix, selon la qualité de votre connexion :
Toutes les cloches, fichier complet (1,5 Mo, 2'34") - Toutes les cloches, extrait (220 Ko, 22")

Une souscription publique a été lancée en 2012 pour financer l'électrification des cloches de Verlac. Cliquez ici SVP pour en savoir plus et pour contribuer à votre tour, merci beaucoup !

 

Cliquez pour faire la connaissance de Joséphine

Clliquez pour découvrir la cloche d'Aurelle et son histoire peu banale

Cliquez pour faire la connaissance de Thérèse

Cliquez pour découvrir Hélène

 



 
 
 
 
 
 
 

Cliquez pour faire la connaissance de Joséphine
Joséphine Paule Jeanne

côté sud

côté nord

Je pleure ceux qui pieusement sont morts pour la Patrie en 1914-1918
Verlac : S. Mas, A. Boyer, F. Mercadier, J. Vieillescazes, F. Glandy, P. Guillaume, J. Ladet, A. Mercadier, L. Sabrier, F. Tondut, J. Glandy, J.-P. Mas, J.-P. Ayral, P. Glandy, F. Ladet, J. Glandy
St Martin de Montbon : H. Fumel, A. Bras, H. Lagaly, J.-P. Raynal, J. Verlaguet, J. Aldebert, J. Fumel, H. Cayzac, L. Fontanier, F. Bras, H. Amat
Requiescant in pace

Joséphine Paule Jeanne
parrain : Joseph Sabrier de Verlaguet
Paule Ayral de Verlac

Ecoutez Joséphine... (272 Ko, 17")

accueil | plan du siterecherche | l'église | retour en haut de page | thérèse | hélène | la cloche d'Aurelle |
 
 




Cliquez pour faire la connaissance de Thérèse
Thérèse Henriette Gaston

côté sud

côté nord

Thérèse Henriette Gaston
Discite a me quia mitis et humilis corde

Je suis la cloche des enfants
J'ai eu pour parrain Gaston Cayzac de Verlac
et Henriette Mas des Fessouyres
Je souris à ceux qui viennent

Ecoutez Thérèse... (724 Ko, 46")

accueil | plan du siterecherche| l'église | retour en haut de page | joséphine | hélène | la cloche d'Aurelle |
 
 







Hélène Marie Etienne
Hélène Marie Etienne

côté sud

côté nord

Hélène Marie Etienne
Magnificat anima mea dominum
Opus justitiae pax

J'ai été bénie l'an 1947 par S. Exc. Mgr Segond
l'abbé Lucien Cayzac étant curé de Verlac
J'ai eu pour parrain Etienne Marcillac des Escoudats et pour parraine Hélène Miquel du Bournhou
A fulgure et tempestate libera nos domine
(de la foudre et de la tempête, libère-nous, Seigneur)

Ecoutez Hélène... (1 Mo, 1'32")

accueil | plan du site | recherche | l'église | retour en haut de page | thérèse | la cloche d'Aurelle | joséphine |
















La cloche d'Aurelle
la cloche d'Aurelle

Elle ne porte qu'une inscription, portée en couronne autour d'elle, en latin et en caractères anciens (elle daterait du XVIè siècle), qui figure ci-dessous  :  AVE MARIA G(RATIA) PLENA D(OMI)N(U)S TEDUM

Elle est marquée d'une croix, et du sceau du fondeur, en forme d'amande et figurant au centre une cloche. 
Elle a été classée monument historique le 18 mars 1938. 

L'église d'Aurelle possédait deux cloches, dont l'une a disparu probablement au XVIè siècle. L'autre échappa à la tourmente révolutionnaire, les habitants l'ayant cachée. La République ne se laissant pas encore trop souvent berner, en décembre 1816 le préfet enjoignit au maire, Antoine NIEL, de faire transférer la cloche à l'église de Verlac, ce qui fut exécuté sous la surveillance de la garde nationale le 23 janvier 1817. 
Le 30 janvier au matin, les habitants d'Aurelle et autres anciens paroissiens de Saint-Martin de Montbon, armés de fusils, sabres, pistolets et haches, devant le refus du curé de leur livrer la clé de l'église, escaladèrent le clocher de Verlac, brisèrent les portes et ramenèrent la cloche dans leur village. 
Le 31 janvier, le sous-préfet rédigeait une proclamation aux habitants d'Aurelle exigeant le retour de la cloche à Verlac : "Habitants d'Aurelle, vous avez commis un grand délit ! Eh bien ! Réparez lorsqu'il en est encore temps ! Je dois compter sur l'obéissance d'une commune connue de tous temps pour son dévouement au Roi." 
Le 1er février, Simon Rogéry, maire de Saint-Geniez, était nommé commissaire par le préfet pour exécuter le transfert. Il se rendait le lendemain à Aurelle et obtenait des principaux responsables le retour de la cloche à Verlac. 
Mais, le lendemain, la cloche avait encore disparu. Ne restaient que les menaces du sous-préfet et la persuasion, confiée cette fois-ci au desservant de Saint-Martin de Montbon. 
Le 4 février, la cloche était remise à Verlac par les habitants d'Aurelle. 
Pour éteindre la querelle, le préfet accepta le retour de la cloche à Aurelle si les habitants de la commune, par une contribution volontaire, faisaient l'acquisition d'une cloche similaire pour l'église de Verlac. 
Et en fait, après l'abandon du village d'Aurelle, la cloche fut tout de même rapatriée à Verlac... 
Fin d'une histoire... clochemerlesque...

Ecoutez la cloche d'Aurelle... (446 Ko, 30")

  accueil | plan du siterecherche | l'église | retour en haut de page | hélène | joséphine | thérèse |