La Graufesenque

L'autel de la Graufesenque
 

 

Au confluent du Tarn et de la Dourbie, il était une fois Condatomagus, le marché du confluent, qui est devenue depuis Millau.
De -10 à +150, on a exporté depuis là vers tout le monde romain une céramique produite à partir de l'argile recueillie sur le Larzac, travaillée avec l'eau des rivières locales, et cuite avec le bois des forêts environnantes. On retrouve de la céramique de la Graufesenque tout autour du bassin méditerranéen.
La technique de fabrication était particulièrement ingénieuse, car elle autorisait une semi-industrialisation de l'ensemble. En effet, les décors portés sur les céramiques l'étaient grâce à des sortes de poinçons ou sceaux, d'où le nom de céramique sigilllée (de sigillus, sceau) donnée à ces objets.
Allez visiter la Graufesenque ! Vous y serez accueilli par des conférencières de la Caisse nationale des monuments historiques et des sites, qui sont charmantes et passionnantes et compétentes et accueillantes, en un mot parfaites !
Le site est riche, la présentation qui en faite est didactique sans être ennuyeuse, vous ne regretterez pas votre visite.
Je vous propose de découvrir la technique utilisée, avec, notamment, le four de cuisson, tout à fait impressionnant et aussi les résultats de tous ces efforts.
 accueil | recherche | plan du site | les environs | Espalion | Saint Geniez | Rodez | les sources de l'Aveyron