Rodez
Perspective ruthénoise

La cathédrale de Rodez, façade sur la place d'armes. Il ne manquerait pas quelque chose, à votre avis ?La Segodunum des romains est une belle ville, offerte au soleil et vallonnée. Je ne vais pas vous faire le coup des 7 collines, mais quand vous irez, vous constaterez que Rodez est loin d'être plate.

L'un des portails de la cathédrale de RodezAprès la prospérité romaine, la ville a connu son heure de gloire lors de la construction de la cathédrale (qui a duré du XIIIè eu XVIè siècle). De cette époque datent quelques uns des beaux hôtels particuliers que l'on trouve autour de ladite cathédrale.

Cette dernière est beaucoup trop massive par rapport à la taille de la ville. Cette impression est particulièrement marquée devant la façade, sur la place d'Armes. La bâtisse paraît presque militaire. Elle l'est d'ailleurs, comme me l'a précisé un visiteur : Au XVIème siècle, durant les guerres de religion, on restaure le rempart de Rodez, et la cathédrale s'y trouvant adossée, elle est intégrée dans le système défensif de la ville.

C'est également durant les guerres de religion qu'a été ouvert à Rodez en 1562 l'un des premiers collèges de Jésuites de France, dont ne subsiste qu'une galerie et la chapelle.

 

 

La chapelle Saint-ArthémonDans la cathédrale, vous pourrez admirer la fresque, découverte en 1998, qui raconte la vie de Saint-Eloi depuis 1480, et la chapelle Saint-Arthémon, commanditée par Georges Vigouroux (on le sait, parce qu'il en a parlé dans son testament établi en 1470...).

La vie de Saint Eloi

 

 

 

 

 

 

 

 

Rodez a en tout cas le mérite d'abriter les Editions du Rouergue : un éditeur comme on aimerait en voir plus, à cause de l'originalité de sa production, de sa magnifique collection pour enfants, et d'un site internet magnifique.

A Rodez, on doit absolument visiter le Musée Fenaille. Un vue de la cathédrale dessinée par Gilbert Soulié :

crayon 4 cathédrale de Rodez  G.Soulié.jpg (591893 octets)

Et sinon, voici quelques photos glanées au hasard de mes pérégrinations ruthénoises :

Rodez, la maison Benoît, XVème siècle

La maison Benoît, détail

La maison au cochon est située 7, rue de Bonald

La maison au cochon

 


 

La cathédrale de Rodez, juin 2007, photo Gilbert Soulié

La cathédrale de Rodez, juin 2007, photo Gilbert Soulié

Le Musée Denys Puech abrite quelques oeuvres de la gloire locale. J'en ai vu une autre installée dans le jardin du Luxembourg à Paris. Elle m'a été signalée par un internaute californien qui était venu lire la présente page. Il s'agit de "La Muse et le Poète", monument à Leconte de Lisle :

La Muse et le Poète

Denys Puech, qui a également dirigé la Villa Médicis, a encore sculpté quatre médaillons visibles à la Comédie Française (Molière, Racine, Corneille et Hugo).

Au musée Denys Puech lui-même, objectivement il n'y a pas grand chose à voir. J'ai simplement retenu cette oeuvre de René Iché, "le résistant Raffin", 1944. Mais vous avez le droit d'avoir apprécié le reste. Dites-moi de quoi il s'agit, et pourquoi, et je l'ajouterai (peut-être...).

 Le résistant Raffin, René Iché, 1944

De Denys Puech, aimablement fournie par Gilbert Soulié, que je remercie ici, la Naïade

Naïade-Denys Puech.jpg (53958 octets)

 

accueil | recherche | plan du site | Bozouls | Sévérac-le-Château | Espalion | Saint-Geniez d'Olt | Pythons.kop |