La coulée de lave de Roquelaure

La partie inférieure de la coulée de lave ; en bas, c'est Saint CômeCe n'est pas vraiment une coulée de lave (un panneau d'information disposé sur place vous expliquera cela beaucoup mieux que moi), mais c'est assez spectaculaire : sur des milliers de mètres carrés, en plein milieu d'une forêt verdoyante, vous trouverez un désert de pierres, sans aucune végétation, hormis la mousse qui pousse sur les pierres elles-mêmes (et encore, ce n'est qu'un malheureux lichen sans grand charme...).

Les pierres ont toutes à peu près la même taille, et des formes très voisines. On se demande si un tailleur de pierres géant n'aurait pas oublié ici une partie de son atelier, en emportant néanmoins ses outils.

Les pierres de la coulée de laveDepuis la coulée de lave, on voit, au fond, de l'autre côté de la vallée du Lot, le charmant village de Saint-Côme d'Olt, que vous pourrez allez visiter bientôt si ce n'est pas déjà fait. A proximité, vous trouverez aussi, à Ambec, la maison natale de Clément Cabanettes, le fondateur de Pigüé, la cité des aveyronnais de la pampa.

Trouvez la tour de Masse et cliquez, vous la verrez de près

 

 

Enfin, si vous remontez un peu le long de la route, vous trouverez une ouverture dans la forêt, en direction d'Espalion. Si vous regardez attentivement, vous verrez la tour de Masse dans le paysage : elle est de l'autre côté du Lot, sur les contreforts de l'Aubrac, et elle surveille toute la vallée...  bien qu'elle soit en concurrence pour la contrôler avec la tour de Bonnefon.

Depuis la coulée de lave, si vous remontez la route sur quelques dizaines de mètres, vous trouverez sur la droite une petite route qui redescend à Espalion. Elle vous amènera directement à l'église de Perse. Vous pourrez aussi monter jusqu'au château de Roquelaure. 

accueil | recherche | plan du site | Espalion | le trou du Souci | Galinières | la source de l'Aveyron |