Jean-Baptiste Niel, de l'Aubrac aux Indes

(c) Laurent Clavel 2004, avec l'aimable autorisation de l'auteur.
Source : Archives des Missions Etrangères 128 rue du Bac 75341 Paris Cedex 07.

Fiche individuelle, Notice biographique, notice nécrologique de Jean-Baptiste Niel, vicaire général de Kumbakônam.

S’il est vrai qu’un généalogiste ne trouvera dans les archives ecclésiastiques aucune descendance, en revanche il pourra y rencontrer la vie d’un grand oncle, dont la mémoire familiale aime à rappeler qu’il était missionnaire, mais dont on ne sait pas grand-chose. Les Archives des Missions Etrangères peuvent être une excellente source consultable de chez soi grâce à Internet.

J’ai choisi de retracer la vie du Père Jean Baptiste Niel parce qu’il était originaire d’Aurelle-Verlac où sont également mes racines. Il y voit le jour le 20 juin 1852 fils de Simon, cultivateur âgé de 44 ans, domicilié à Naves d'Aubrac et de Suzanne Sales (1)

Sa notice nécrologique nous dit qu’il a déjà un frère destiné à "perpétuer la vielle race des Niel tandis que Jean Baptiste se consacrerait au service du Seigneur " et que cette naissance " comble de joie son oncle, Jean Antoine Niel vicaire de Naves d'Aubrac". Celui-la même qui se distingua par son dévouement à porter les premiers secours, lors du glissement de terrain qui devait faire six victimes au hameau de la Molière le 1er février 1845 (2).

Les archives diocésaines de Rodez ne le mentionnent que pour nous dire qu’il fut ordonné hors du diocèse, rien de plus. Il nous reste donc que sa notice biographique et sa nécrologie pour suivre le cours de sa vie.

Il fait ses études au collège de Saint-Geniez d'Olt et sa philosophie au grand séminaire de Rodez. En 1870, à l’époque des vacances, le jeune séminariste retourne à Naves d'Aubrac dont les " habitants trouvèrent qu’il était le portrait vivant " de Jean Antoine Niel son oncle, devenu depuis curé, " qui se réjouissait lui-même à la pensée d’avoir bientôt son neveu pour vicaire "

Missions étrangères de ParisLa " providence en avait disposé autrement ", et le 6 octobre 1872, il entre au séminaire des Missions Etrangères de Paris. Trois ans plus tard, le 10 octobre 1875, il est ordonné et apprend sa destination pour Pondichéry aux Indes Françaises. Dés le 2 décembre suivant dans la chapelle du séminaire, lors de la cérémonie des adieux, un ancien missionnaire des Indes lui rappelle " en un langage tout apostolique et quelque peu imagé ce qui l’attend dans sa future mission ". Ce discours dut faire grande impression sur le novice, car vingt cinq ans plus tard il en évoquait encore le souvenir.

A peine débarqué sur les côtes de Coromandel, il est affecté comme professeur de français à Karikal, autre comptoir français de l’Inde. Cette pratique était courante et permettait aux jeunes missionnaires de se consacrer à l’étude de la langue du pays, le tamoul. Sa première affectation, en 1878, fut Tirouviar, district peu enviable où les missionnaires s’y succédaient et n’y demeuraient pas longtemps. Il ne devait pas faire exception à la règle.

Il est finalement affecté à la mission de Pondichéry qu’il devait parcourir du nord au sud et de l’est à l’ouest. Vettavalam en 1880 ; Cottapaleam en 1881 ; Erayour en 1884 ; le collège colonial de Pondichéry où il fut professeur ; Vadouguerpatti en 1890 ; Pondichéry à nouveau où il devient curé de la cathédrale ; Tennour en 1894 ; Ayampet en 1897.

Durant ses différentes affectations il fut un grand bâtisseur d’églises et de presbytères, construction ou rénovation selon le cas. Après avoir " remué de ses bras d’acier des blocs de granits, ou soulevé sur ses robustes épaules de lourds madriers devant ses ouvriers ébahis " il s’adonne à la lecture des anciens classiques ou lit, pour se perfectionner dans la langue du pays, la lecture du Râmayana. Sa notice nécrologique ne manque pas de noter ses vertus de missionnaire et souligne que bien qu’il n’enregistre pas un grand nombre de conversions, il se consacre à la jeunesse pour laquelle il a une prédilection particulière.

En 1899 la mission de Pondichéry est démembrée et Kumbakônam est érigé en diocèse. Monseigneur Bottero, ancien curé de Chandernagor, est désigné comme évêque. Il nomme Jean Baptiste Niel comme vicaire général, il le sera durant cinq ans.

Construction de l'hôpital de BangaloreIl est décrit d’une taille au dessus de la moyenne, carré d’épaule et de tête, le front vaste et le visage encadré d’une barbe fleuve. Le narrateur voit même dans sa démarche un peu lourde l’âpreté des montagnes du Rouergue ! Mais cette robustesse est mise à mal par le climat, les diverses maladies tropicales et en 1904 il doit être transporté à l’hôpital de Bangalore où il trouve la mort le 13 septembre.

Dans son rapport annuel de 1904, Monseigneur Bottero, évêque de Kumbakonam nous indique : population catholique 87 241, baptêmes d’adultes 154, conversions d’hérétiques 135, baptêmes d’enfants de païens 1 949. Ces quelques chiffres, trop ou pas assez selon ses convictions religieuses, mais bien peu par rapport à la population de l‘Inde, sont les témoins du travail d’évangélisation accompli. Ce rapport également nous parle des nombreuses épidémies, choléra, fièvre etc… ainsi que de la famine toujours présente, toutes furent le quotidien de nombreux missionnaires. Jean Baptiste Niel fut de cela.

(1) Etat civil, mairie d’Aurelle Verlac.

(2) Galerie des Préfets de l’Aveyron de Fernand de Barrau Edition Carrère, Rodez

(3) consultable à la Bibliothèque Nationale de France à Paris Tolbiac cote 1999-17287

 

Religieux originaires de l'Aveyron, missionnaires aux Indes FrançaisesSource "Dictionnaire généalogique et armorial de l'Inde française d'Agnès de Place" (3)

Nom
Prénoms
né le
à
décès le
à
ordonné le
départ le

CADILLAC
Jean Pierre
20/01/1868
Rieuperoux
01/03/1902
Pondichéry Inde française
02/07/1893
13/09/1893

ESCANDE
Pierre Etienne
05/09/1859
Prohencoux
08/01/1933
Pondichéry Inde française
19/06/1886
27/07/1898

ESCANDE
Henri Joseph Emile
12/03/1875
Belmont s/Rance
03/02/1954
Bangalore Inde Anglaise
23/09/1899
15/11/1899

FAGES
Narcisse Charles
29/10/1809
Plaisance
02/11/1852
Plaisance
11/03/1843
16/09/1844

FIRMINHAC
Emile Augustin
19/12/1846
Entraygues
02/04/1899
Monbeton Tarn & Garonne
18/12/1869
15/03/1870

HIGONEQ
Germain Jean Baptiste
21/11/1873
Castenet
30/09/1942
Pondichéry Inde française
27/06/1897
25/08/1897

LOUBIERE
Ernest François
22/061874
Centrés
28/12/1929
Cuddalore Inde Anglaise
26/09/1897
17/11/1897

MAURY
Amédée
03/09/1822
Riviére s/Tarn
21/10/1884
Rivière s/Tarn
31/12/1847
06/07/1851

NIEL
Jean Baptiste Benoît
20/06/1852
Aurelle Verlac
13/09/1904
Bangalore Inde Anglaise
10/10/1875
02/12/1875

RIEUCAU
Jean Antoine
14/02/1833
Rodelle
09/03/1901
Candamangalan Inde Anglaise
29/05/1858
29/08/1858

TEYSSEDRE
Pierre Marie Aimable
21/11/1844
Lacalm
02/11/1915
Wellington Nilgiris Inde Anglaise
11/06/1870
20/07/1870

TRANIER
Denis Joseph
07/03/1879
La Fouillade
30/07/1932
Monbeton Tarn & Garonne
22/06/1902
23/07/1902

VERDIER
Michel Antoine
29/09/1840
Lavernhe
03/08/1899
Pondichéry Inde française
21/05/1864
15/03/1864

VEYLET
Jean Baptiste Marie
11/07/1853
La Terrisse
03/05/1880
La Terrisse
21/09/1878
30/10/1878

accueil | recherche | plan du site | Millau | les environs |