Le moulin à rodet du Minié-Bas

Au hameau du Minié-Bas, au fond de la boralde, en-dessous de Verlac, on peut encore voir un moulin rouergat à rodet.
Le plan (coupe verticale) d'un moulin à rodet rouergatLe moulin à rodet est une particularité locale. Un visiteur du site m'a signalé deux moulins de ce type dans l'Hérault, et un exemple au Musée de technologie allemand de Munich.

Il s'agit d'un moulin à axe vertical. Le plan ci-contre, extrait de l'ouvrage "Le Roudet" qui figure dans la bibliographie, présente le principe du système. On  voit, de bas en haut :
 
la Granouillé (Grenouille) qui est la pierre creuse dans laquelle repose l'axe du moulin.
la Gulho (Aiguille), pièce métallique fixé en bas de l'axe en bois et qui repose dans la Grenouille.
l'Aouré (Arbre) en bois.
la Coupo (Cuillère) qui est la roue destinée à recevoir le jet d'eau qui arrive du côté droit par le Canélou (Canon), lequel peut être fermé par le Paro (Vanne).
La moitié inférieure du mécanisme est "humide". Vous le verrez sur les images du moulin du Minié-Bas.

 

Visitez le site de la fédération des moulins de France.

 

Visitez aussi le site du Moulin Guérin, un beau moulin à rodet parfaitement restauré, d'où provient l'image ci-dessous qui vous expliquera, mieux qu'un long discours, le fonctionnement d'un tel moulin.

 

turbo_01.gif (167651 octets)
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le principe de fonctionnement. Désolé pour le schéma, je ne suis pas ingénieur !!

Travaux pratiques : l'exemple du moulin de Rouquette

La moitié supérieure, en revanche, est sèche. C'est là que s'effectue le travail à proprement parler.
Au bout de l'arbre, on trouve l'Ays (Essieu). Il est planté dans l'axe de l'arbre et transmet l'énergie à la meule tournante (Moro dé dessus) qui court au-dessus de la meule gisante (Moro dé détzoust).
Je ne vous détaille pas les petites pièces qui assurent l'étanchéité autour de l'axe. Comprenez simplement que le grain (ou ce qui est à moudre, tant ces moulins ont moulu un peu de tout) arrive par la trémie (Papiolo) située au-dessus de l'ensemble, et est injecté, grâce au babillard (lou Tsabalou) qui fait vibrer l'auge (la Basseto) au centre de la meule. A partir de là, il est éjecté à l'extérieur des meules par le simple mouvement de rotation.
C'est là qu'il est récupéré. Les meules sont en effet enfermées dans une boîte en bois étanche, de forme octogonale, qu'on appelle archure (Lou Rus). Cette boîte retient la farine et la laisse sortir en un seul point, pour permettre le remplissage des sacs et autres récipients.
 
Il existe plusieurs façons de concevoir la cuillère, c'est à dire la turbine qui reçoit le jet d'eau au fond du moulin. Au moulin de la rouquette, les restaurateurs, en s'aidant du plan qui figure ci-dessous, on dessiné, des pales dans des planches différentes. La cuillère du moulin du Minié-Bas est plus authentique. Vous la verrez plus bas.
 

Le plan de la cuillère

La cuillère réalisée d'après le plan ci-contre

Au Minié-Bas, la cuillère est faite de pales sculptées dans la masse du bois. Elles sont assemblées de la même façon, pour former la roue complète.
 

Gros plan sur une pale du Minié

La cuillère complète. L'eau est injectée depuis un point situé légèrement sur la gauche du photographe

Si vous vous intéressez un tant soit peu à la technique, allez visiter un moulin à rodet, vous serez forcément passionné !
Quittons maintenant la partie humide du mécanisme, et remontons à l'étage supérieur, dans la partie sèche : vous pourrez y voir ce splendide ensemble constitué de la meule gisante (dessous) et de la meule tournante (dessus, cerclée de fer, avec en son centre l'ouverture qui permet, d'une part, de faire passer l'aiguille et d'autre part d'injecter le grain à moudre.
La meule du moulin rouergat du Minié. Cliquez pour voir le détail de près
La roue en bois que vous distinguez au-dessus de la meule fait partie d'un perfectionnement supplémentaire : par un système de renvoi d'angles et de courroies, la roue principale actionnait en même temps un moulin à huile, et même, à une époque, une génératrice électrique. Mais chut, ne le dites pas à EDF, ils risqueraient d'être jaloux !

 

 

 

 

 

 

 

accueil | recherche | plan du site | le conte de Planpounit | La cascade du Saltou | les fleurs |