Le Tindoul de la Vayssière

Sur le causse comtal, un peu au Nord de Rodez, on trouve, dans un décor calcaire qui change des basaltes de l'Aubrac, un effondrement spectaculaire, appelé le Tindoul de la Vayssière. N'y allez pas exprès, sauf si vous êtes fondus de trous (on devine une grotte au fond de l'effondrement, et peut-être y a-t-il un réseau derrière), mais si vous passez dans les environs, le site est idéal pour un pique nique.
Le TIndoul de la VayssièreC'est pour moi l'occasion de vous raconter la vie extraordinaire de Charles Carnus, explorateur du Tindoul de la Vayssière. Né en 1749 à Peyrinhac, près de Salles-la-Source, il commence ses études au collège royal de Rodez, et les poursuit au séminaire de la Sainte Famille à Paris. Ordonné prêtre en 1773, il devient en 1777 professeur au collège royal précité.
Vous vous souvenez sans doute de la date du 21 novembre 1783, date du premier vol de Pilâtre du Rozier, qui avait été précédé le 5 juin 1783 du vol de la première montgolfière, lancée par Joseph et Etienne de Montgolfier. Charles Carnus avait été impressionné, comme tous ses contemporains, par cet exploit sans précédent. Il décida alors de s'orienter dans la même voie. Il réussit, grâce à une souscription publique, à rassembler 1500 F, qu'il ajouta aux 600 F qu'il était personnellement en mesure d'investir avec son collègue le professeur Louchet, et ils se lancèrent dans la construction de la première montgolfière aveyronnaise.
Le 6 août 1784, après 7 minutes de feu, le Ville de Rodez s'éleva dans le ciel, et vola jusqu'à Inières.
Un an plus tard, revenu sur terre, Charles Carnus allait explorer le Tindoul de la Vayssière. Un Jacques Piccard au petit pied, en quelque sorte...

accueil | recherche | plan du site | les lauzes | les burons | le château du Bousquet |